Les acolytes d’Aconit #1er mai 2021

Aujourd’hui deuxième épisode de notre voyage dans l’histoire de l’informatique 

Nous sommes à deux pas de l’Estacade. En plein cœur de Grenoble. Avec l’équipe d’Aconit, l’association pour un conservatoire de l’informatique et de la télématique.

Suite de notre parcours dans le hangar aux merveilles numériques.

La semaine dernière, nous avons parcouru les premiers temps du calcul : 

  • les machines mécaniques qui faisant croutch-croutch à chaque tour de manivelle, 
  • les machines électromécaniques qui tournaient toutes seules, 
  • la mécanographie et ses cartes perforées qui claquaient comme dans les mains d’un joueur de poker
  • Et puis les machines à tube, plus silencieuse, mais lumineuse et un peu magiques et leurs bugs, ces petits cafards qui aimaient se lover dans les circuits bien chaud des machines. 

Seconde et dernière partie du reportage, où l’on parcourt le hangar à la découverte des « mini ordinateurs » et l’étage d’Aconit ou se trouve la collection des « micro ordinateurs » C’est l’avènement, dans les années 80-90 des « ordinateurs personnels ». Sur des étagères, des dizaines, peut être des centaines d’ordinateurs comme ceux qu’on a ou qu’on se souvient d’avoir eu chez soi. Bien sûr, ils évoquent à chacun des bons ou des mauvais souvenirs. 

Les premiers ordinateurs tiennent dans un bâtiment; les mini ordinateurs occupent tout un bureau. Quant à l’ordinateur personnel, il tienne sur une table ou sur les genoux, voire dans la poche de notre imperméable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :