La physique restaure des objets archéologiques #20 mars 2021

Il existe à Grenoble un atelier dédié à la préservation et à la restauration d’objets du patrimoine, qui a su associer des techniques exceptionnelles, parfois uniques au monde, et le savoir-faire très particulier et très minutieux que nécessitent ces objets faits de matériaux organiques, notamment bois et cuir, et datant parfois de plusieurs milliers d’années.

Ce lieu de « sauvetage » s’intéresse aussi bien à des pièces détenues de longue date mais détériorées, qu’à des découvertes archéologiques récentes qui doivent être traitées sous peine de disparition imminente et irrémédiable.

Cet atelier, c’est ARC Nucleart (Atelier de recherche et de conservation – Nucleart), un groupement d’intérêt public grenoblois, qui vient de fêter ses 50 ans d’activité. 50 ans au service de cet héritage, c’est un travail de longue haleine, de précision et de patience : un objet passe souvent plusieurs mois à plusieurs années dans les locaux de l’atelier. Afin de comprendre comment se déroule ce travail de préservation de notre patrimoine historique, Sébastien Berger a rendu visite aux professionnels d’ARC Nucleart.
A son micro, ils nous racontent comment ils ont redonné vie à une roue. Une roue de l’époque romaine qui, en son temps, a fait rouler un char (celui de Ben Hur peut-être ?), avant de s’endormir au fond du Rhône pendant près de 2000 ans, pour nous parvenir presque intacte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :