La science avec ELLES #6 mars 2021

« On s’est demandé, dit-il, si la petitesse du cerveau de la femme ne dépendait pas exclusivement de la petitesse de son corps. Pourtant il ne faut pas perdre de vue que la femme est en moyenne un peu moins intelligente que l’homme. Il est donc permis de supposer que la petitesse relative du cerveau de la femme dépend à la fois de son infériorité physique et de son infériorité intellectuelle » Ainsi parlait Paul Broca, médecin et anatomiste français, dans la seconde moitié du 19ème siècle.  On se demande comment un scientifique peut proférer des propos aussi absurdes, mêlant les faits à une opinion radicale et personnelle. 

Pourtant préjugés et stéréotypes sont encore à l’œuvre de nos jours et ferment parfois les portes de pans entiers de la société à certaines femmes, soit parce qu’on ne les y autorise pas soit parce qu’elles ne se l’autorisent pas. Ainsi, la contribution des femmes dans la recherche scientifique, comme dans bien d’autres domaines, est souvent minorée.

Dans un entretien à Studyrama, Philippe Dépincé, Président de la commission Formation et société de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs revient sur les actions mises en place pour lutter contre les inégalités hommes-femmes.
Il évoque la méconnaissance de la contribution des femmes à la science et à la technologie et pointe du doigt des politiques publiques (je cite) « davantage axées sur la féminisation des fonctions majoritairement masculines et ne s’attaquant pas au problème de la parité et des inégalités (dont le sexisme « ordinaire ») dans sa globalité. » Le 8 mars est traditionnellement la journée internationale de lutte pour les droits de la femme.
Pour en parler nous recevons au Miroir des sciences Jacqueline Etay, la présidente de Parité Science Grenoble. Et avec nous également, Marion Sabourdy, du centre de culture scientifique La Casemate qui organise, du 11 au 14 mars, un éditathon femmes et sciences 2021.

Également en ligne avec nous : Léa Martel, l’une des cinq jeunes femmes tout juste diplômées du master de communication scientifique et technique de Grenoble. Elles préparent ensemble un projet de culture scientifique sur le sexe féminin ; Vincent Moncorgé, photographe, qui met en scène des chercheuses dans le cadre de l’opération « La science en taille XX elles »

Dans sa chronique, Rafael Varela partage avec nous sa première expérience avec les cryptomonnaies et la blockchain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :