Science Aco / Anneau de collision d’Orsay #27 avril 2017


Cet accélérateur de particules a fonctionné de 1965 à 1988. D’abord pour étudier tous les aspects possibles de la physiques des hautes énergies en faisant se rencontrer violemment des particules les unes contre les autres, puis en utilisant pour la physique atomique et la biologie, une sorte de sous produit des accélérateurs : le rayonnement synchrotron généré par la circulation des électrons sagement alignés dans l’anneau.

A 30 minutes de Paris, à Orsay, un peu au sud le long de la ligne RER B. C’est la que l’association Science Aco conserve et valorise un des tous premiers grands instruments de la physique

Nous serons en plateau avec Pierre Dhez. Physicien, il a fait l’essentiel de sa carrière sur le campus de l’Université de Paris-Sud à traquer les nouveaux champs de la physique des particules et des atomes. Une fois retraité, il s’est occupé de fonder l’association Science Aco, avec quelques uns de ses copains physiciens.

Nous serons aussi avec Anne-Fleure Barfuss, également physicien avec un passage au Cern, mais aussi conservatrice et chargé de mission à la Diagonale Paris-Saclay.

Sans oublier notre agenda, avec la chronique de Marine Legrand.
A jeudi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :