L’agenda de Marie Mirpois #29 septembre 2016

Pix-Aligre-7C’est donc la rentrée du Miroir des Sciences et bien j’aime bien cette rentrée. En ce début d’automne je vous propose donc de sortir, sortir et encore sortir. Ne restons pas enfermés chez nous, regardons le monde et aussi les sciences sous différents aspects, je devrais dire au travers de différents prismes et participons aux expériences qu’il nous offre.

Alors après-demain, samedi 1er octobre va se dérouler la 15 édition de la nuit Blanche. Pour la première fois, Nuit Blanche dessine un parcours continu à travers la ville, du Paris médiéval au Paris moderne du front de Seine. Cette Nuit Blanche invitera chaque visiteur à vivre une quête amoureuse au cœur de la Ville, je ne vais pas tout vous raconter et surtout pas en amour et surtout, surtout, j’espère que personne ne finira le cœur brisé et j’ai donc repéré quelques endroits pour vous.

Pour commencer, le Pont des arts d’où des voix étranges vont appeler les visiteurs. En effet, Oliver Beer nous offre une captation sonore du fleuve, mixée en directe et diffusée en divers points du pont, il nous rend audible une vie sous-marine insoupçonnée où cohabitent lents mouvements de fonds, échos d’embarcations motorisées et clapotis, entre autres sonorités non identifiées.

Autre lieu, autre ambiance, le musée de l’homme nous propose « L’Odyssée hyperphonique ».

L’odyssée hyper-phonique est un space-opéra composé autour du son des planètes et des dernières images de la NASA. Les musiciens seront dispersés comme des satellites et donneront à entendre la « musique des sphères » produite par leurs instruments novateurs comme le karlax, calliphone, handsonic, etc. Ne demandez pas ce que c’est François, je ne sais et donc j’ai bien envie de les découvrir. Et nous serons donc ainsi invités à cheminer dans un univers stellaire panoramique et multiphonique, de quoi nous replonger dans nos imaginaires.

François, vous vous souvenez que nous avons reçu le 6 mai dernier Danièle Allemand qui nous a initiés aux secrets de la reconstitution géologique de la grotte Chauvet ??

Et bien, nous allons retourner dans la grotte Chauvet mais d’une manière différente et ceci se déroulera aux tuileries. Alors, le compositeur Zad Moultaka revenu d’une expédition dans la grotte (haaa le chanceux), accompagné des chercheurs de l’Ircam, a composé une pièce musicale à partir des suggestions ressenties sous terre et j’imagine quelles peuvent multiples, variées et surtout très fortes. Ceci sera accompagné de chanteurs, de chœurs amateurs et des visiteurs emmenés en procession. Tout cela me semble un peu mystérieux mais devrait être une expérience fort intéressante…Pour finir cette nuit, sur les berges de Seine rive gauche, une imposante horloge suspendue à une grue se balance au-dessus de la tête des visiteurs. La pendule et la pierre qui lui servent de contrepoids, toutes les deux mues par les forces de la physique effectuent une chorégraphie tout comme le pendule de Foucault… Alors il y a beaucoup d’autres lieux où aller, pour voir, écouter et expérimenter et pour en savoir plus : http://www.paris.fr/nuitblanche

Dans la continuité de nos sorties, du 8 au 16 octobre se tiendra la fête des sciences. Alors après avoir visionné un film pourquoi pas aller expérimenter, mettre en œuvre ce que vous venez de voir. Alors difficile de faire un choix, car sur Paris et ses proches environs, c’est plus de trois cents événements, lieux de fête aux sciences. La fête de la science, c’est aussi partout en France, partout, on apprend en jouant ou pas, on expérimente, on rencontre des chercheurs, on participe. C’est pour tout le monde, pour tous les âges et tous les goûts. Alors, tous ces chercheurs, enseignants tous passionnés par leur métier et leur sujet et qui ont envie de les partager, vous ne croyez pas François qu’il pourra être très intéressant d’inviter « la fête des sciences » inviter au micro du Miroir des sciences ?

Il y a donc beaucoup d’événements et j’ai choisi d’en citer un. J’ai noté que Cédric Villani va donner une conférence, le vendredi 14 octobre à la Sorbonne, pour s’adresser à des enfants d’une dizaine d’années sur le thème du changement climatique. Et je me suis dit qu’ils en avaient de la chance ces enfants de pouvoir s‘ouvrir au monde notamment en échangeant avec ce monsieur. Et en ces temps où parfois les événements sont moroses et tristes, où des gens dénigrent ce qui nous entoure et bien je dis que lorsque des événements, des animations intéressantes, intelligentes, amusantes et gratuites (oui, oui tout ce dont on vient de parler aujourd’hui c’est gratuit) se déroulent et bien il faut en profiter, savoir les apprécier et apprécier ce qui nous entoure. C’est donc la fête de la science et c’est du 8 au 16 octobre et à consulter sur fetedelascience.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :