Le choix iconographique de Jean-Claude Roynette – février 2016

Pierre et Marie Curie
Marie et Pierre Curie, au travail, à Paris

Ils travaillent au fondement de la physique nucléaire, c’est en quelque sorte le fondement de ma carrière.

Quand je suis arrivé à Orsay, c’était très peu de temps après le décès de Férédic et d’Irène Joliot-Curie (les héritiers de Pierre et Marie). Une époque où la physique nucléaire était quelque chose qui paraissait positif  : dans l’esprit du public, on imaginait des tas de choses, on pensait que c’était l’avenir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :