Intelligence artificielle : fabrique d’irresponsabilité ? #26 juin 2021

Ismael Al Amoudi est professeur de théorie des organisations à Grenoble Ecole de Management. Il y dirige le centre d’ontologie sociale.

Il s’est intéressé aux questions de responsabilité qui ont émergés avec l’avènement de l’intelligence artificielle. On dit parfois, pour stigmatiser l’Adminitration (avec un grand A) qu’elle est une machine à fabriquer des décisions dont personne n’est véritablement responsable une fois qu’elles sont mises en œuvre. C’est un peu ce problème que soulève Ismael Al Amoudi dans sa conférence Midi Minatec que nous retransmettons dans le cadre du partenariat entre Radio RKS et Minatec.

On s’appuie sur des applications d’intelligence artificielle pour accélérer les prises de décisions. Mais ces décisions sont elles explicables et soumises au débat ?

« C’est un problème car cela génère des décisions irresponsables », estime Isamel Al-Amoudi 

On commence par un petit rappel pédagogique sur l’intelligence artificielle. Le Deep Machine Learning, ce sont des algorithmes qui s’auto transforment. Vous allez voir que tout est simple quand c’est un sociologue qui vous l’explique. Ismael Al Amoudi, professeur à Grenoble Ecole de Management

A toute vapeur : les machines thermiques #19 juin 2021

Nicolas Tauveron, Expert Sénior au Laboratoire des systèmes solaires et thermodynamiques, au CEA, à Grenoble est l’invité du Miroir des sciences, ce samedi.
D’après Richard Faynman, un des physiciens les plus brillants du XXème siècle, la machine thermique est « un des très rares cas ou l’ingénierie a permis de faire avancer la théorie scientifique ». Le plus souvent, c’est la connaissance scientifique qui apporte des possibilités de nouvelles inventions. Mais dans le cas des machines thermiques, c’est l’inverse qui s’est produit. L’Homme a su maitriser le feu pour en faire son allier et en tirer sa force artisanale puis industrielle. Une émission pour les grosses cylindrées au Miroir des sciences.
Également au programme un aperçu de deux évènements auxquelles vous pouvez participer aujourd’hui et ces jours prochains :
– Le mercredi 23 juin, c’est la journée internationale des femmes ingénieures. Nous en parlons avec Sandrine Maubert, directrice adjointe de l’institut de recherche technologique Nanoelec.
– Ce week-end, ce sont les journées européennes de l’archéologie. Nous en parlons avec Christel Fraisse, archéologie et chargée du développement culturel et de la communication en Auvergne Rhône-Alpes, à l’Institut nationale de recherches archéologiques préventives.

De Hedy Lamar aux femmes ingénieures #19 juin 2021

Elle est la seule femme au monde à pouvoir se targuer d’avoir à la fois une étoile sur Hollywood Boulevard et son nom inscrit au prestigieux Hall of Fame américain des inventeurs. C’était l’une des actrices les plus populaires de sa génération, « la plus belle femme du cinéma », disait-on même. Mais outre sa beauté et sa carrière sur le grand écran, c’est pour un autre fait d’armes qu’Hedy Lamarr aura marqué l’Histoire : une petite idée qui lui est venue pendant la Seconde Guerre mondiale et qui, quoique bien plus tard, révolutionnera les technologies de communication sans fil. Il s’agit d’un principe de codage des transmissions toujours utilisé pour le positionnement par satellites (GPS, etc.), les liaisons chiffrées militaires ou dans certaines techniques Wi-Fi.
Le 23 juin prochain, mercredi, a lieu la journée internationale des femmes ingénieurs. 
Hedy Lamarr n’est pas la seule femme à avoir marqué l’épopée des technologies. Il y a la dynastie des Curie bien sûr. Mais aussi les inventrices de tout poil. Ce sont des femmes qui ont inventé la scie circulaire, le périscope, l’essuie-glace et le radeau de sauvetage !!
Rendez vous mercredi, le 23 juin, pour la journée internationale des femmes ingénieures. Vous pouvez vous inscrire sur irtnanoelec.fr
Sandrine Maubert, directrice adjointe de l’institut de recherche technologique Nanoelec à Grenoble, nous en parle, au Miroir des sciences.

Journées européenne de l’archéologie #19 juin 2021

Ce week-end, ce sont les journées européennes de l’archéologie. Nous sommes au téléphone avec Christel Fraisse, archéologie et chargée du développement culturel et de la communication en Auvergne Rhône-Alpes, à l’Institut nationale de recherches archéologiques préventives. Tous le programme sur : https://journees-archeologie.fr/c-2021/accueil

Rendez-vous sur Mars #12 juin 2021

Alors voilà, on a remis ça : le 18 février dernier l’être humain, ne pouvant se satisfaire des deux dimensions que lui offre le sol de notre bonne vieille Terre, s’est de nouveau adonné à son exploration de la troisième dimension, j’ai nommé : l’altitude. Et quelle altitude ! C’est effet sur la planète Mars, notre lointaine voisine du système solaire, qu’il a été poser sa quincaillerie !
C’est la Nasa, l’agence états-unienne d’exploration de l’espace, qui a préparé et réalisé cette expédition. Un véhicule roulant, bourré de technologie, a « amarsi », et imprime donc depuis bientôt 4 mois ses marques de pneu sur un sol rouge et poussiéreux.

Une telle aventure demande des années de préparation, en particulier pour mettre au point les dispositifs hyper spécialisés qui seront envoyés, et qui doivent présenter des caractéristiques très particulières, qu’on ne trouve pas sur les étagères d’un magasin de bricolage. 
Parmi les scientifiques et ingénieurs qui ont préparé cette expédition, une équipe française s’est vu confier la réalisation de l’un des appareils de mesure. Nous accueillons aujourd’hui dans le studio de RKS deux de ces scientifiques, chercheurs à l’Université Grenoble Alpes : Eric Lewin et Pierre Beck.

Intelligence artificielle #5 juin 2021

L’intelligence artificielle (IA) est « l’ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine »

C’est la définition proposée par Wikipédia sur laquelle nous allons faire réagir nos invités aujourd’hui.

  • Eric Gaussier, Directeur de MIAI, institut de recherche sur l’intelligence artificielle à Grenoble, part de l’université Grenoble-Alpes
  • Lucas Nacsa, Fondateur et président de la startup Néovision

Deep Learning, informatique cognitive, apprentissage supervisé, chatbot, data mining, analyse prévisionnelle  et algorithmes sont les mots clé de l’heure qui vient sur RKS.

En fin d’émission, la chronique de Damien Bouëvin qui ouvre son Biolab Nemeton.

Sneak Peek en chanson : cybersécurité et crypotographie, « ma thématique » en musique #29 mai 2021

Doctorant en cybersécurité au CEA, Valence Cristiani était confronté à la difficulté d’expliquer à ses amis et ses parents son sujet de thèse particulièrement pointu. Il cherche à identifier des risques de sécurité lors des transferts d’information cryptographiques? Du coup, c’est en chanson qu’il a choisi de faire passer le message… Il est au Miroir des sciences, le 29 mai 2021.

Le numérique pas si virtuel #29 mai 2021

Aujourd’hui, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont responsables d’au moins 6 % de la consommation électrique mondiale, ce qui correspond à environ 3,5 % des émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie. Le numérique participe aussi à l’épuisement des ressources naturelles, notamment en matière de métaux et de ressources rares. 
Nous en parlons avec Francoise Berthoud, ce matin au Miroir des sciences.

Ingénieure de recherche au CNRS, à Grenoble. elle a créé Ecoinfo, un groupement de service du CNRS qui milite pour une informatique responsable. Elle est notre invitée ce matin au Miroir des sciences.
Au cours de l’émission, nous lui présentons Valence Cristiani. Doctorant en cybersécurité, il a tenté d’expliquer son sujet sur les failles de la cryptographie en chanson. Et c’est assez réussi !
En fin d’émission, la chronique de Rafael Varella.

Domestiquer les plantes #MidiMINATEC @MINATEC #8 mai 2021

Dans une conférence #MidiMINATEC @MINATEC du 2 avril dernier, François Parcy a présenté les différentes facettes des mécanismes et des enjeux de la domestication des plantes.

Le Miroir des sciences vous propose aujourd’hui de ré écouter la conférence de François Parcy, directeur de recherches CNRS à Grenoble.

Avec Amal Chabli, présentatrice des conférences #MidiMINATEC @MINATEC en maitresse de cérémonie.

Depuis les débuts de l’agriculture il y a environ 10 000 ans, l’homme a domestiqué les plantes en sélectionnant les mieux adaptées à ses besoins. Au départ cette sélection était non-intentionnelle. Puis l’Homme a pris conscience de son pouvoir. La sélection devenue de plus en plus sophistiquée avec un impact déterminant sur les cultures et sur nos civilisations. 

De nouvelles techniques génomiques voient le jour, notamment via la méthode Crisper-Cas, une sorte de ciseau moléculaire qui permet de couper des brins d’ADN pour changer l’expression des gènes et, partant de là, les facultés de la plante, pour se défendre contre les insectes ou bien pour résister au manque d’eau.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑